Attention au tapis

« La sottise récurrente et la jalousie morbide » , voilà les seuls arguments que Madame Langellier trouve à m’opposer contre mon article sur le « marronnier du mois d’ août ». Elle se fonde sur une citation (très longue et sans rapport) de Serge July, n’ayant même pas été voir wikipedia qui parle de « serpent de mer » et autres sujets recurrents en effet. « Les sujets « débattus » dans un marronnier sont souvent simplistes, parfois mièvres. » Si l’affaire Seznec n’est pas un sujet récurrent, si on n’est pas dans une période creuse et si le chapeau n’est pas simpliste…Elle ne se rend même pas compte que l’article n’est pas « la critique du dernier livre paru » mais uniquement l’interview de son auteur. Quant au « mail » de Michel Pierre, cité en fin de billet, ce n’est pas un mail mais un commentaire paru dans mon blog.

A trop vouloir démontrer…

Et puisque c’est la journée des expressions de la langue française, mes chers enfants, je réarme la vieille locution « se prendre les pieds dans le tapis ». Ça vous fera votre image du jour.

3 commentaires sur « Attention au tapis »

  1. Quelqu’un vient de faire censurer mes deux derniers billets. L’idée est que je deviens vraiment gênante. Je contredis les fakes écrits sur certaine facture Chenouard à la Garanty trust, je produis un plan du quartier de la gare de Houdan qui interroge sur le trajet choisis par nos hommes, je tire des conclusions des témoignages devant les assises de Quimper au sujet de la présence de la valise de Quéméneur dans le train du Havre les 12 et 13 juin : alors on me fait censurer. Mes lecteurs jugeront

    J'aime

    1. Précision d’Overblog:
      Bonjour,

      Nous avons rencontré une grosse vague de spam hier soir sur la plateforme, ce qui peut causer des ralentissements ou même des erreurs sur votre administration et votre blog. Le problème a été fixé,

      Merci d’avance.

      Cordialement,

      Ricardo.
      Communication Manager
      Customer Support Overblog Manager

      J'aime

  2. Les affaires criminelles en général, sont de bons clients pour la presse estivale. Pour une fois, le crime paie: Il suffit de les évoquer, même sans qu’il y ait du nouveau pour susciter des réactions pour le moins passionnées:
    « Deux couples ont même failli en venir aux mains, il a fallu que j’intervienne pour les séparer. »
    Ainsi Ouest-France rapporte (https://www.ouest-france.fr/bretagne/pontrieux-22260/avec-le-passeur-du-trieux-on-ne-fait-pas-que-passer-dans-la-vallee-du-trieux-6933097)
    « L’un soutenait la version de l’historien Michel Pierre, pour qui Guillaume Seznec est forcément coupable, et l’autre celle de Denis Seznec, petit fils de l’accusé défendant la thèse inverse dans cette affaire criminelle qui remonte à près d’un siècle. »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :