Des blogs de l’affaire Seznec

Et bien , mettons les pendules à l’heurre.

Son article est un tissus de mensonges, de calomnies et de diffamations.

De ligne en ligne, il enfonce son autrice dans les profondeurs de la stupidité et de la bêtise. Il n’y a pas lieu de relever toutes les contre-vérités qui l’émaillent tant ce serait fastidieux et inutile puisque cette personne nierait encore et encore le bien-fondé des choses.

Par une pareille volonté de nuire tout autant que le besoin de se défendre, elle nous donne la preuve de son mal-être dans cette image qu’elle veut donner d’elle-même depuis 1992. Car, au moins depuis cette date, elle se veut la « petite journaliste ».

Mais elle ne fait que démontrer, qu’en ces 18 années, elle n’a été que la « petite », n’étayant ses paroles que du récit de ses erreurs, de ses engueulades, de ses intolérances coutumières et de ses « investigations » (faites par d’autres).

De journaliste, elle n’étale qu’un certificat de stage à une formation professionnelle, n’ayant jamais été foutue de nous envoyer en pleine figure de nos interrogations ni certificat d’employeur, ni bulletin de salaire et encore moins de copie d’une carte de presse.

Et si je l’attaque au niveau de sa vie professionnelle, c’est bien parce qu’elle ne cesse de l’étaler à longueur d’articles.

Si « article » existe encore.

Alors que depuis des mois, dans son blog à fleurs, il n’existe que copier-coller et que cette vérole vient de se mettre en plein jour dans son blog Seznec avec une recopie d’un article d’Ar Brezel. Ou encore, quand on parle de la loi Avia si mal-à-propos que le billet a fui, comme ça, par l’opération de la Vierge (de Kerizinen ?).

Oui, si je l’attaque sur ce sujet, son journalisme, c’est bien parce qu’elle y fait preuve d’une nullité évidente accompagné d’un trucage puéril. Ce n’est pas en citant des noms de rédacteur en chef de l’Express ou d’ un journal d’Orléans que cela fait d’elle une journaliste.

En s’auto-proclamant détentrice de ce titre professionnel, elle a creusé son propre malheur.

Et bien non, je ne me lasserai pas de tout faire, dans la limite de la bienséance et de ma déontologie, pour que cesse cette domination si nuisible à l’affaire Seznec.

Une petite gravure , La colère, de Pierre Bruegel

6 commentaires sur « Des blogs de l’affaire Seznec »

  1. Je me contetrai d’une citation anonyme, car on a beau vouloir être le dernier, il y aura toujours après nous quelqu’un pour poursuivre l’hisoire:
    « Ci-gît un procureur de science profonde, – Qui pendant soixante ans pilla le bien d’autrui. – Il pleure maintenant s’il voit de l’autre monde – Que tu lis, sans payer, ces vers qu’on fit pour lui. »

    J'aime

  2. Je partage votre colère Skeptikos. J’ai moi-même dit ce que je pense de son opération règlement de comptes sur mon propre blog.J’espère qu’Overblog va réagir à mon signalement d’abus flagrant. Comme vous, je pense que des gens sensés comprendront par eux-mêmes qui est cette personne à la bassesse de ses manipulations. mais ce n’est pas certain car l’Affaire Seznec est une affaire passionnelle et la passion aveugle.
    Je vous souhaite une bonne journée. Au plaisir de vous lire encore , ainsi que vous Myster Lo qui semblez bien connaître le Pays de Morlaix.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :